Pointe-à-Pitre, la ville historique et culturelle

Ecrit par Guadeloupe-Guadeloupe.fr sur . Publié dans Villes & villages

photo-batiment-point-a-pitre

Dès les débuts de la colonisation de la Guadeloupe, le site de Pointe-à-Pitre retient l’attention des agents royaux. Il présente de nombreux avantages naturels, qui en font d’emblée un concurrent potentiel de Basse-Terre. Pourtant, du fait de l’insalubrité de cette zone marécageuse, les autorités françaises hésitent longtemps à y établir un centre de peuplement. À partir de 1715 environ, le développement de la culture sucrière à la Grande-Terre renforce l’intérêt d’une telle implantation. Si la paroisse des Abymes se crée en 1726 et si les premières batteries défensives sont établies à proximité, sur l’îlet à Cochons, en 1730, le bourg ne se développe qu’avec lenteur, au fil des polémiques et des atermoiements. Avec la guerre de Sept Ans et l’occupation de la Guadeloupe par les Anglais en 1759, la mise en valeur du site du Morne-Renfermé par l’administration britannique, face aux handicaps naturels, donne une impulsion décisive à ce qui devient cependant davantage un comptoir commercial qu’une véritable ville. Après la reconquête de l’île par les troupes françaises en 1763, l’effort de développement se poursuit sous la pression des habitants et négociants, grâce aussi à l’amélioration des structures de communication entre la Basse-Terre et la Grande-Terre, et à l’implantation en 1767 d’un tribunal d’amirauté. L’agglomération prend le nom de Pointe-à- Pitre en 1769- Sa destruction quasi complète au cours de l’incendie du 21 mars 1780 retarde à peine cette expansion.

batisse-pointoise

Reconnaissance implicite de son importance, c’est par Pointe-à-Pitre que commencent la conquête anglaise de l’île en avril 1794, et sa reconquête par Victor Hugues et Chrétien en juin de la même année. À la suite d’une insurrection le 21 octobre 1801, Pointe- à-Pitre devient le centre d’un conseil provisoire de gouvernement dont le pouvoir s’étend à toute la Guadeloupe, rapidement balayé par l’expédition bonapartiste du général Richepance dès 1802. Bien que dotée d’un conseil de ville, Pointe-à-Pitre ne bénéficie d’une véritable organisation municipale qu’en 1837. De nombreux désastres naturels sinistrent la commune : tremblement de terre du 8 février 1843, incendies en mai 1850 et eu 1871, et épidémie de choléra en 1866. Cependant, Pointe-à-Pitre inlassablement se relève, et en 1880, apparaît à nouveau dynamique. Des travaux d’assainissement, ainsi que la création d’un pôle universitaire achèvent de conforter son rôle de ville principale de l’île, réaffirmé, malgré les ravages du cyclone de 1928, jusqu’à la fin du XXe siècle.

Basse Terre

Ecrit par Guadeloupe-Guadeloupe.fr sur . Publié dans Villes & villages

vue de la ville de basse terre -guadeloupeLe canton de Basse-Terre est un arrondissement de Basse-Terre d’une superficie de 600 ha, avec une  population de 14 107 habitants, appelés les Basse-Terriens.
Les cours d’eau à Basse Terre sont la Rivière des Pères, la Rivière du Galion et la Rivière aux Herbes.

Anse-Bertrand

Ecrit par Guadeloupe-Guadeloupe.fr sur . Publié dans Villes & villages

plage-anse-bertrand

Le canton d’Anse-Bertrand est un arrondissement de Pointe-à-Pitre avec une superficie de 5 380 ha. La population à Anse Bertrand etait en 1990 de 4 800 hab. Les habitants de la ville de Anse Bertrand s’appellent les Ansois.

Deshaies, Le village de Guadeloupe

Ecrit par Guadeloupe-Guadeloupe.fr sur . Publié dans Villes & villages

la-baie-de-deshaiesDeshaies, aux portes de la «Côte sous le vent» de la Basse-Terre en Guadeloupe, une multitude d’anses (criques) aux eaux limpides et des plages à l’ombre des cocotiers, ponctuée de promontoires rocheux et abrupt. Entre mer et montagne, au milieu de ces terres de contrastes et de reliefs sauvages, le petit village de Deshaies offre charme et authenticité, un relief de la Guadeloupe «d’antan» des les Antillais d’une époque où les gens avaient le temps de vivre.

Site guadeloupéens Utiles

Pour vous informer d'avantage sur l'archipel guadeloupéen voici une liste de sites qui pourrait vous intéresser: