La côte sous le vent

Ecrit par Guadeloupe-Guadeloupe.fr sur . Publié dans La Guadeloupe

La plage de Grande Anse à Deshaies en côte sous le ventEn Guadeloupe autrefois, il fallait un bac pour traverser la rivière Salée, qui sépare la Grande-Terre de la Basse-Terre. Un pont moins romantique l’a remplacé, au cœur du papillon guadeloupéen, dont les deux ailes ne se ressemblent guère. La nature a été plus généreuse avec la Basse-Terre, domaine de la forêt tropicale et des volcans, qu’avec sa voisine à la terre sèche et lumineuse. Baie-Mahault et Lamentin, le corps du papillon, furent très tôt habitées par les corsaires et les flibustiers. A l’abri d’une barrière de corail, paradis des poissons et des plongeurs, cette région agricole prospéra grâce à la canne.Dès la sortie de Lamentin surgissent quelques vieilles demeures, anciens fiefs de la bourgeoisie, tombant doucement en ruine. Au domaine de Séverin, une distillerie fonctionne encore avec une roue à aubes ! Dépassant la Grande- Rivière, la route atteint Sainte-Rose, qui vit depuis toujours de la mer, et de la canne. Contrairement au reste de l’île, ces rivages nord de Basse-Terre ont conservé quelques cultures traditionnelles comme le cacao, le café ou la vanille, qui risquent de disparaître prochainement avec les ambitieux projets d’aménagement de cette zone. C’est là que les deux fondateurs de la colonisation française, Liénard de l’Olive et Du Plessis, débarquèrent en 1635.

De Sainte-Rose, une route grimpe à travers les champs de cannes et d’ananas jusqu’à Sofaïa. Une source sulfureuse abandonnée évoque l’activité souterraine intense de cet immense volcan qu’est la Basse-Terre. La côte sous le vent égrène ensuite, jusqu’à Deshaies, un chapelet de plages au sable impeccable. Celle de la Grande-Anse est sans doute la plus belle et la plus préservée de la Guadeloupe. Posées sur le sable fin, les barques colorées des pêcheurs font face aux voiliers qui mouillent dans la crique. Les pêcheurs sous-marins apprécient la baie du petit village tranquille de Dehaies, particulièrement poissonneuse.

La côte sous le vent doit son attrait à la succession de pointes et de petits golfes aux eaux claires, à ces innombrables hameaux cachés dans les fleurs. Pointe-Noire, typiquement antillaise avec ses maisons de bois amoureusement fleuries, est réputée pour ses artisans qui travaillent le bois depuis des générations. Sur la plage de Malendure, des bateaux à fond de verre permettent de découvrir les fonds féeriques de cette zone maritime protégée ( la réserve dite de Couteau). Plus au sud, le très vieux village de Bouillante doit son nom aux sources d’eau chaude qui jaillissent près du rivage. Cocotiers, odeurs d’épices, mer émeraude et sable fin se succèdent jusqu’à la plus ancienne bourgade de Guadeloupe, Vieux-Habitants, dont le nom rappelle qu’elle vit s’établir les premiers colons de la Compagnie des Isles d’Amérique, libérés de leurs contrats. À quelques kilomètres dans les terres, le domaine de la Grivelière est la dernière plantation de café subsistant en Guadeloupe.

Vous trouverez en Côte sous le vent un grand nombre de prestataires pour des location d’hébergements de vacances, des centres de plongée sous marine, mais peu loueurs de voitures.

Rétrolien depuis votre site.

Guadeloupe-Guadeloupe.fr

Guadeloupe-Guadeloupe.fr pour vous aider à passer des vacances en Guadeloupe inoubliables. Suivez Guadeloupe-Guadeloupe sur Google +

Laisser un commentaire

Site guadeloupéens Utiles

Pour vous informer d'avantage sur l'archipel guadeloupéen voici une liste de sites qui pourrait vous intéresser: